vendredi 28 août 2009

MARYSE DE GUITRES

Dernier petit déjeuner au clos de Bruyols, somptueux comme chaque matin... tous les jours notre hôtesse nous faisait une table différente, nous gâtait de gâteaux maisons, de fruits et d'attentions diverses... vous remarquerez sur nos sets de table, nos initiales en perles de verre !

Il nous fallait avant de quitter Coursac, aller élucider le mystère du monument à Obélix. En effet, Michel avait repéré à l'entrée du village une sorte de stèle blanchâtre, aux allures de décoration pour parc Astérix, et nous nous demandions bien ce que célébrait ce monument. C'est un très respectable hommage aux combattants d'Afrique du Nord de Dordogne. Ce mémorial aux 229 jeunes hommes qui ont perdu la vie en service commandé est un monolithe de calcaire oolithique taillé, Périgord oblige, en forme de silex. Malheureusement on a éprouvé le besoin de l'enduire d'une couche de peinture blafarde, du plus piteux effet : on dirait un moulage résine de Disneyland ! Tout autour 10 blocs de granit représentent les 10 années de guerre et portent les noms de soldats tués durant les hostilités. Une colonne brisée, au symbolisme évident, gît au pied du monolithe. La plateforme qui supporte l'ensemble est rompue comme par un éclair, couvert d'un sable ocré qui évoque l'Afrique du Nord, signe de la déchirure causée par ces guerres. Tout autour s'élèvent des cyprès, un gingko et une vigne, végétaux allégoriques aux accents aisément compréhensibles.
Pour regagner notre estuaire et aller retrouver notre petite famille, dont le retour vers des contrées moins alanguies et une rentrée des classes autant redoutée qu'attendue, nous avons pris le chemin des écoliers. Depuis Périgueux, nous prenons en général l'autoroute vers Bordeaux, puis, coupant la pointe du triangle, nous rejoignons celle de Paris en passant par Coutras. Et nous passons toujours à côté sans nous arrêter. Il fut donc décidé de trainer en route pour visiter un peu ces contrées vers lesquelles nous n'irions pas exprès !

Coutras, c'est la bataille du même nom dont Michel m'a expliqué les arcanes lors de notre pique-nique au bord de la Dronne. C'était aussi la foire aux aulx annuelle, qui nous a valu de repartir avec une voiture fleurant l'échalote grise, l'ail violet et l'oignon rouge, c'est la superbe fontaine renaissance qui se dresse encore fièrement sur la place centrale, seul vestige d'un chateau somptueux, ce sont de multiples maisons bourgeoises un peu décalées dans cette ambiance campagnarde. C'était aussi, pendant le susdit pique-nique, le spectacle hallucinant d'un gamin de forain, jetant dans la rivière tous les détritus, et ils étaient nombreux, qui s'étalaient à portée de sa main... Tri sélectif inversé selon Michel !


A une petite lieue de là, se dresse l'abbatiale de Guîtres. Le détour se justifiait, même si l'abbatiale a subi au cours d'une histoire bien mouvementée, de multiples restaurations, toutes de qualité et respectueuses de la structure initiale.

L'endroit le plus remarquable est la charpente de l'édifice, refaite à neuf avec les bois d'époque par un militaire rochelais qui a réussi là, sans doute, l'œuvre de sa carrière. Cette carène de bateau inversée est immense, 57 mètres de long, d'une majesté incontestable et il y règne une atmosphère saisissante. Tout dans l'église a fait l'objet de remises en état scrupuleuses, du déambulatoire du chœur qui, neuf, semble presqu'authentique, à la girouette de la façade qui tournoie fièrement autour de son axe. Il n'est jusqu'à la place devant le sanctuaire, dite des tilleuls, qui n'ait été l'objet des soins attentifs des amoureux de l'abbatiale.

Mais la curiosité du lieu reste incontestablement "le jardin de Maryse". Petit havre de paix perché sur les toits face à l'Isle, le lieu est plein de charme. Toute une végétation complexe s'y déploie dans les quelques mètres carrés qui lui sont alloués, on y croise tortues, chats et lapins, et l'ensemble est fourni en eau grâce à la déviation d'une source de l'abbatiale qui alimente en surabondance un bassin rafraichissant. Le jardin est délicieux, et Maryse est passionnante ! Elle est vive, alerte, elle a le verbe facile et le contact aisé, c'est la mémoire du lieu et elle partage volontiers ses enthousiasmes, ses révoltes et ses opinions. Joviale, elle nous a régalés d'anecdotes sur sa ville, dont elle regrette le dépérissement social, l'appauvrissement et la lente agonie. Nous avons, sur ses conseils, découvert la cave du lieu, l'y avons retrouvée pour d'autres péripéties et, serions nous restés une heure ou deux de plus, nous aurions connu tout le village ! Il me semble juste de rendre hommage à cette personnalité pleine de vie, qui a le cœur sur la main et le verbe chaud, et nous a faits nous attarder à Guîtres au-delà du minimum syndical du touriste moyen !

8 commentaires:

  1. Jolie escapade!!!! Table superbe pour un matin ensoleillé et plein de promesses.......
    Adresse à communiquer? Bon fin de week-end.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ces belles découvertes

    RépondreSupprimer
  3. Oui Enitram c'est le clos bruyols à coursac, 05 53 07 56 61 j'ai mis le lien dans un des articles sur le périgord
    Bienvenu(e)(?) Lung Ta Zen

    RépondreSupprimer
  4. LungTa est plutôt un garçon dans cette vie ;-)

    bon week end

    RépondreSupprimer
  5. Tu nous donnes envie de connaître Maryse et son jardin , mais aussi de déguster ce délicieux petit déjeuner servi avec autant de délicatesse et de goût...
    Que de bonnes et belles adresses à découvrir !

    RépondreSupprimer
  6. N'est-ce pas ? Ces rencontres qui se font au détour improbable d'un village font tout le sel de ces périples sans prétention

    RépondreSupprimer
  7. Des idées de visites pour un prochain voyage.
    Béatrice.

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL

3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Enfin cliquer sur Publier

Le message sera publié après modération.

Voilà : c'est fait.
Et d'avance, MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...