samedi 28 janvier 2012

QUELLE SALADE...

C'était au moment des fêtes : les marchands de fruits et légumes présentaient des fruits exotiques aux formes rebondies et aux senteurs acidulées, des minis légumes dont on était prêt à faire des décors de table plutôt que de les manger...


...et des fruits d'été aux couleurs appétissantes qui obligeaient à ressasser en boucle devant les étals "je me mangerai pas de cerises en hiver", histoire de se sentir vertueux à bon compte. Et puis, chez l'un d'entre eux, j'ai trouvé, présentées dans des coques individuelles comme autant de fleurs rares, belles à les contempler sans oser les manger, des salades d'une espèce peu courante. Il semble qu'elles venaient de Toscane, savamment rangées dans leur cageot de bois vert, et j'avoue en avoir fait offert à mon amie Madeleine comme un bouquet de fleurs !


Dument photographiées avant et après préparation, le seul problème qu'elles m'ont posé était la manière de les mettre en valeur dans leur plat de service : après les avoir lavées et effeuillées, j'ai carrément reconstitué le légume entier à l'intérieur du saladier, prêt à être mélangé mais semblant à peine cueilli. Effet garanti ! Madeleine les a, quant à elle, installées au cœur d'une autre salade qui les mettaient en valeur. Mais quand il m'a fallu prévoir ce billet, je me suis soudain inquiétée de leur nom exact ... le marchand de légumes n'en avait plus et n'avait pas le moindre souvenir de l'espèce ! 


Restait internet : cela n'a pas été facile, sachant qu'il existe une centaine d'espèces de laitues et que j'étais un peu dans le flou. J'ai fini par les retrouver : ce sont des laitues romaines Arlequin. Il s'agit d'une variété de laitues romaine panachée obtenue par croisement avec la chicorée. En effet le cœur, ravissant, resserré et de forme oblongue, est  caractéristique des laitues romaines traditionnelles. Mais la texture franchement ferme et croquante et la saveur, très légèrement amère, sont en revanche plus proches de celles de la chicorée. C'est une salade "musclée", qui ne "cuit" pas s'il en reste dans une vinaigrette, son goût est agréable mais sans plus, par contre son esthétique en fait la salade idéale pour bluffer vos invités qui auront l'impression que vous leur offrez un bouquet de roses en salade !!!


Dernière minute : en Italie, notre amie Siù qui s'est immédiatement intéressée à la question, nous signale qu'on l'appelle "radicchio variegato di Castelfranco"et, cela se passe tout près de chez elle, que même une fête est consacrée à cette jolie salade par la ville de Castelfranco Veneto... chaque année fin décembre. Je vous livre, tel un long poème gourmand, le menu des agapes offertes aux "castelfranciens", menu dont l'énoncé laisse rêveur !! Vous y retrouverez le radicchio variegato à toutes les sauces, même en dessert !

Brindisi
Prosecco di Benvenuto,
Succhi alla Frutta Assortiti
Crostini in Fantasia,
Delizie dello Chef


Antipasto al tavolo
Involtino di Fesa di Manzo al Radicchio Castellano e Melograno


Primi Piatti
Trionfo di Risotto con Radicchio Castellano e Guancette di Manzo,
Sformato di Vitellone su Vellutata di Castellano


Secondi Piatti
Tagliata di Manzo al Radicchio e Aceto Balsamico,
Patate al Profumo di Timo,
Timballo di Radicchio Castellano


Dolce al Tavolo
Raviolone Dolce al Radicchio
Caffè
Amari e Distillati
Accurata Selezione di Vini della Cantina: “Vitivinicola Manera” di Castelfranco V.to
Bibite Varie
Prezzo: 29 € - Soci Pro Loco Castelfranco V.to 26 €

PS si mes verrines vous intriguent, je peux vous confier que c'étaient de simples mousses de légumes, rendues plus légères par un fromage de chèvre frais battu en chantilly en même temps que la purée et surtout assaisonnées au mieux. Les carottes, agrémentées de cumin et décorées d'un peu de truite fumée et de brins d'aneth, étaient exquises. Les brocolis, relevés au pecorino et à la roquette avaient un goût un peu trop marqué à mon sens. Par contre je vous recommande les topinambours, simplement salés et poivrés, avec une trace de crème fraiche et surtout un peu de jus de truffes, couronnées d'une large tranche du précieux tubercule : c'était divin !!

16 commentaires:

  1. Des salades "oeuvres d'art" !
    Un très beau billet, Michelaise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Norma pour le compliment, sans doute les connais-tu aussi pour les avoir au moins admirées dans ton assiette en Italie ?!

      Supprimer
  2. Si tu m'avais questionnée je t'aurais renseignée!!!
    C'est une variété que je cultive dans mon jardin
    Non non je ne me prends pas pour Voltaire
    J'ai rapporté un paquet de graines de Venise (on ne rit pas,à chacun ses fantasmes vénitiens!) une année et depuis j'en sème chaque année
    On commence depuis quelques temps à en trouver facilement elle est assez approchante

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de doute Aloïs, tu es une experte en botanique maraichère !! y a pas que les courgettes dans ton palmarès ! En tout cas, chez nous, c'était uniquement pour les fêtes, quand je suis retournée en acheter, y en n'avait plus !!

      Supprimer
    2. On dirait des roses. J'aime, à la saison en mettre des pétales dans ma prosaïque salade.

      Supprimer
    3. voyons Noune, ce sont des pétales de rose ou des feuilles de radicchio variegato que tu mets dans ta prosaïque salade (que tu sers en lisant des poèmes en vers ??!!) ... que ce soit l'un ou l'autre, il va falloir que tu m'expliques : je pratique les capucines mais pas les pétales de roses, alors quelles roses ? Sinon, où trouves-tu cette salade par "cheu nous" ????

      Supprimer
  3. Bonjour, Michelaise.

    Ou de l'art de savoir faire des salades sans en faire...
    Merci beaucoup.
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salade de fruits, jolie, jolie, jolie !! tu plais à mon père, tu plais à ma mère... youpi !

      Supprimer
  4. J'ai d'abord cru voir des roses panachées. Jamais on ne penserait qu'il s'agit de salades! C'est ravissant.
    Bonne semaine prochaine!
    Anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tellement jolie qu'on ose à peine la "fatiguer" !

      Supprimer
  5. Oui, Florette la conditionne près de l'abbaye de Lessay !!! Mais je ne l'ai pas encore goûtée ! Elle me paraît un peu irréelle sinon esthétique !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais tu m'en diras tant, c'est pour cela que cela n'arrive pas jusqu'à meschers !! trop loin de Lessay. Elle est superbe mais très ferme sous la dent.

      Supprimer
  6. Surtout n'arrête pas tes salades ;º)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah là là, je sens que je vais tenter d'en semer moi aussi !!

      Supprimer
  7. Billet gourmand pour moi qui raffole des salades ! Et quand elles sont originales et colorées comme celles que tu nous présentes, c'est aussi un délice pour les yeux.
    A quand... Les roses en salade ?
    Biseeeeeeeeeees de Christineeee

    RépondreSupprimer
  8. Alors toi aussi tu nous racontes des salades, c'est très à la mode en ce moment au moins celles-ci sont comestibles et donnent envie d'y gouter mais jamais vues dans notre campagne.
    La semaine passée ma Dame a concocté un risotto de trévise un régal.
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL

3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Enfin cliquer sur Publier

Le message sera publié après modération.

Voilà : c'est fait.
Et d'avance, MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...