lundi 23 juin 2008

PINK AND RED

Après la fête de la musique, la fête du rugby et la demi-finale du Top 14 à Bordeaux, pour préparer dignement la finale à laquelle tu seras, Marie. Il fallait bien qu’on t’offre des infos de première main sur la fraîcheur des troupes !

Partis pour Bordeaux en tenue légère (on vous a immortalisé ça, dans le genre "départ pour Longchamps" heureusement qu'on ne vous impose pas un truc pareil quand on vous traine au Stade De France !) pour affronter la canicule et la chaleur du stade, nous avions rendez-vous pour déjeuner avec Marc et Fanfan au Régent.

Michel fut fraichement accueilli car il avait tout simplement oublié de mettre son maillot du Stade, vous savez la pièce historique aux trois boucliers de Brennus, et aussitôt suspecté de vouloir pactiser avec l’ennemi « r(o)ase »… Le sang de Marc n’a fait qu’un tour quand il a constaté qu’en prime, nous étions installés sur les gradins au milieu d’une marée de drapeaux bonbon, mais on a pu lui dire qu’on s’était sacrifiés pour lui laisser la joie d’être au milieu des toulousains. J’avais quant à moi la tenue adéquate, rouge et noire, et j’ai pu sauver l’honneur en participant de bonne grâce à la fête des étendards rouges !

Il faut dire que le stade Chaban Delmas était toulousain pour un jour et que l’ambiance était folle tous gradins confondus, quand Ménard et Jauzion ont enflammé le stade à 3 reprises. Après une première mi-temps indécise, crispante et un peu nerveuse, on ne savait pas trop à la pause qui gagnerait. Mais la deuxième période, jouée sous une chaleur de plus en plus caniculaire, a été sans appel. Les trois essais toulousains ont été bien construits, mérités et surtout efficaces pour le mental qui, après 77 minutes de jeu, et malgré l’essai brouillon et vaguement contesté de Paris, avait les accents du midi. Il ne restait plus qu’à laisser Florian Fritz marquer un drop, pour que le score soit incontestable.


L'arrivée du ballon en parachute
La (petite) vague "r(o)ase" sur Chaban Delmas

Nous avons sacrifié à la bière de la victoire sur la place Pey Berland, en voisinant avec des « r(o)ases » qui ne nous trouvaient pas fair-play parce que le serveur nous a abreuvés les premiers ! L’entente a été parfaite quand il s’est agi d’admettre que la finale serait autrement plus difficile et que samedi prochain Toulouse va souffrir contre Clermont ! Malgré ses 16 boucliers, la ville rose n’a pas gagné le Top depuis 2001… mais ce sera de toute façon une très belle finale.

Le soir, nous avons juste eu le temps de nous précipiter au cinéma de Saint Georges pour un film que je vous recommande chaudement « Et puis, les touristes ». L’argument est intéressant, il s’agit d’un jeune berlinois qui, un peu par hasard, vient effectuer son service civil à Auschwitz. Il se retrouve au service du dernier survivant des prisonniers du camp, vieil homme impassible qui s’entête dans sa mission de mémoire. La ville ne vit que par le tourisme et une usine, rachetée par les allemands qui, compétition économique obligeant, sont bien tenus d’adopter une attitude sans concession. La difficulté de rendre actuels la révolte et le « plus jamais ça », se heurte aux réalités diverses de ces gens qui, tous, n’ont qu’un désir, fuir cette ville sans avenir au passé trop lourd. Les acteurs sont justes, la musique est au diapason, le montage du film parfait. Le ton est sans emphase, il n’y a pas de démonstration ou de manifeste, simplement un devoir incontournable qu’on ne sait plus par quel bout prendre. Tout le monde sait, tout le monde a été sensibilisé, tout a été dit, et pourtant il faut dire encore pour ne pas oublier. C’est une jeune allemande qui, invitée à résumer d’un mot la visite qu’elle vient d’accomplir avec sa classe, résume bien le propos de ce film important et l’état d’esprit de tous ses protagonistes, en notant « désarroi ». A voir absolument, malgré le titre peu engageant et pourtant finalement bien trouvé, du moins selon sa traduction littérale « et à la fin, arrivent les touristes ».



2 commentaires:

  1. Françoise DEA25 juin 2008 à 21:21

    La tête de Marc!!!
    Mais pourquoi ils ne gagneraient pas dimanche prochain ?? vive les rouge et noir !!

    RépondreSupprimer
  2. Vous êtes très beaux en "Longchamps" !!!

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL

3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Enfin cliquer sur Publier

Le message sera publié après modération.

Voilà : c'est fait.
Et d'avance, MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...