samedi 7 juin 2014

LIB(v)RE CARRELET À MESCHERS


Cela faisait longtemps que j'en rêvais ... et Pascal l'a réalisé pour moi. Et il est tellement mignon que je ne peux résister à l'envie de vous le montrer ...
Un carrelet en vue de l'Estuaire, quoi de plus naturel n'est-ce pas ? Mais celui-là est un peu particulier : c'est une "petite librairie gratuite", inspirée du principe de la little free livrary dont le concept est né en 2009 aux États-Unis. Son "inventeur", Todd Bol, est un habitant du Wisconsin de 85 ans qui a décidé un jour de monter une cabane à livres. Depuis, l’idée des Little Free Library a fait florès. C'est un abri pour bibliovores : l'idée est simple, on prend un livre et, si possible, on en remet un. Et, chez moi en tout cas, si on n'en a pas pour faire l'échange, on se contente de se servir et d'en profiter. Je me dis que les "touristes" qui descendent à la plage seront peut-être contents cet été de trouver de la lecture sur place.


Lors de notre récent séjour sur l'île du Frioul, j'ai été ravie de constater que l'idée se répand en France : le rhinocéros bicorne du Frioul propose, lui aussi, aux touristes, d’échanger leurs livres. Inspiré du Rhinocéros d'Albrecht Dürer, superbe gravure sur bois de 1515, il rappelle aussi le "Rhinocéros indien" que Manuel 1er du Portugal offrit au pape Léon X, animal qui fit escale au Frioul en 1516, où le roi François 1er et de nombreux badauds vinrent l'admirer. Il semble que cette bibliothèque gratuite fasse partie d'un ensemble de réalisations marseillaises : Zafara la girafe sur la Canebière et Télès, la sirène du Théâtre Sylvain.



Règlement de pêche 
LIB(v)RE CARRELET pour tous ceux qui aiment lire ! 

  • Vous pouvez y prendre librement un livre 
  • Vous pouvez aussi y laisser un livre que vous avez lu et qui vous encombre, mais l’échange, quoique préférable, n’est pas obligatoire 
  • Il n’est pas obligatoire non plus de ramener les livres que vous avez choisis, mais cela peut-être sympa de le faire après lecture, surtout si l’ouvrage fait partie d’une « série » 
  • Merci de penser à fermer soigneusement la porte après vous être servi(e) afin de protéger les livres qui sont à l’intérieur 
  • Si vous avez envie de mieux connaitre le principe des « petites librairies gratuites » vous trouverez sur internet toutes les réalisations dans le monde entier sur le site littlefreelibrary.org 
  • Ce carrelet (1), construction typique de notre région, a été réalisé par Pascal Redheuil, ébéniste à Meschers-sur-Gironde 

Alors, forcément, on est en France et les prédictions alarmistes fusent : on va me "voler" les bouquins. D'abord, on ne peut pas voler ce qui est gratuit, et, même si les gens ne remettent pas les livres pris, cela est sans gravité, on en mettra d'autres. On va me voler le carrelet : faut dire qu'il est tentant, mais je me dis que dérober quelque chose qui est là pour partager, ce serait vraiment indigne. Et Pascal l'a solidement arrimé sur ses poteaux, comme un vrai carrelet. Quant au vandalisme, ce serait aussi bien triste, et je compte sur le civisme de nos concitoyens, fort nombreux sur la côté pendant l'été, pour garder "leur" carrelet en bon état. Advienne que pourra, espérons que mon inépuisable optimisme sera récompensé... je vous raconterai la suite !



 (1) Le carrelet est un filet carré d'une superficie de quelques mètres carrés tendu sur une armature plane et descendu horizontalement au moyen d’un treuil depuis un ponton qui avance en mer et sur lequel est généralement construit un abri, voire un petit logement.

30 commentaires:

  1. Excellente idée ! Et comptons sur le civisme de nos concitoyens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre qu'ils serons respectueux !

      Supprimer
    2. Je suis sûre qu'ils seront respectueux

      Supprimer
  2. vive les librairies gratuites! ce n'est pas encore une habitude française de partager ses livres avec des inconnus. Partout où je vais, à l'hôtel, je trouve des bouquins hollandais et allemands, très rarement en anglais et jamais en français.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avons une "manie" du livre qui nous fait prétendre qu'on y tient, qu'on ne saurait s'en séparer sous aucun prétexte... et on finit par crouler sous le poids du papier, alors qu'on peut si facilement faire plaisir

      Supprimer
  3. Mais c'est génial, je l'adore ce "Li(v)bre Carrelet" avec son "Règlement de pêche" !! Bravo Michelaise, et bravo Pascal.
    Je veux etre optimiste (voir ton billet précédent...) et croire qu'on ajoutera plus de livres qu'on en enlevera. Meme si je pense que les touristes, s'ils ramènent quelques bouquins, peut-etre pas plus qu'un ou deux, ce sont généralement des livres récents qu'il se promettent de lire pendant leurs vacances, difficile donc qu'ils s'en détachent... et alors je suis très curieuse de savoir comment ça va se passer, tu nous raconteras... D'ailleurs tu as raison, meme si on prendra seulement les livres le but essentiel de ton initiative aura quand meme été atteint. De toute façon : tanti auguri ! pour cette nouvelle aventure, à la fois noble et amusante.
    Et voilà qu'en en écrivant je me souviens d'un épisode vraiment déplorable, au sujet d'une initiative pareille dans un quartier dans la banlieu de ma ville, où la préposée a ensuite retrouvé, sans aucun équivoque possible, quelques uns parmi ses "libres-livres" mis en vente tout près, dans un petit marché aux puces, et voilà je crois la seule raison qui réussirait à nous mettre vraiment en colère, mais pour le moment je ne vois qu'un verre... complètement rempli !
    Encore toutes mes félicitations, bises et bon dimanche !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, même si quelqu'un ou quelqu'une arrive à tirer 50c des livres que je dépose là, je ne m'en offusquerai guère !! Simplement, un jour il n'y en aura plus si personne ne joue le jeu ... mais j'ai une jolie provision à écouler pour faire des heureux, en lecture ou en affaires !!

      Supprimer
  4. Je retrouve là ton optimisme !
    Ton initiative est géniale, nous avons ça aussi sur les plages ici mais instauré par une association et pour le moment tout ce passe très bien depuis plusieurs années.
    L'idée que tu as eu de le faire en temps que "particulière" est formidable.
    Bises Michelaise et bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mireille de tes félicitations : oui, cela existe un peu partout mais toujours impulsé par des associations. Et je "me la joue" perso : beaucoup plus simple ! C'est sur mon jardin, pas d'autorisation à obtenir, j'ai choisi le mode opératoire et cela s'est décidé beaucoup plus vite que s'il avait fallu en référé à un conseil d'association, obtenir des subventions etc etc ... Et en plus, Pascal a réalisé exactement le carrelet dont je rêvais !!

      Supprimer
  5. Ce principe fonctionne depuis longtemps dans mon cinéma préféré j'en avais fait un billet du reste je crois et manifestement pas de dérapage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, la bibliothèque libre des 7 Parnassiens découverte il y a fort longtemps, a sans été le point de départ de ce "rêve", réalisé ...

      Supprimer
  6. Michel de Lyon8 juin 2014 à 13:13

    Démente et folle vous êtes chère Michelaise. Investir ainsi dans ce joli petit édifice c'est déjà d'un optimisme que je voudrai partager. Mais imaginer que tout ceci restera en état et même verra sa collection particulière s'enrichir, j'ai de la difficulté à le concevoir. Comme on vous sait à la fois de bon-sens d'optimisme et de déraison le projet est à votre mesure. Vous nous en reparlerez une autre fois. Il faut suivre ces innovations. Voilà une manière élégante de traiter le problème de place lorsqu'on est tant soit peu lecteur ; compte tenu de la réserve de Siu et de la revente sur un marché au puces, je n'utiliserai sans doute pas votre idée. Je pensais régler le problème de place en utilisant un lecteur électronique pour les livres tout-venants. Mais tant que nos admirables éditeurs vendront la version électronique (donc dématérialisé) plus cher que la version 'poche' correspondante, j'ai décidé de rester un lecteur classique plutôt que technophile. Maintenant, j'y pense, rien ne m’empêcherait de faire un don à votre carrelet et d'y expédier de temps en temps un carton. Il faut que j'y réfléchisse. Je vous imagine bien, le temps venu, reconvertie en bibliothécaire estivale.... Une nouvelle vision de votre bel estuaire !
    Belle semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PS le prix des ebooks a évolué de façon très favorable, on en trouve maintenant à des prix proches du livre de poche, on en trouve même de très bon marché (amazon en fait un ou deux tous les jours à quelques centimes d'euros) et on trouve aussi des amis pour vous en prêter !! A bon entendeur salut (cela s'explique en privé)

      Supprimer
    2. Vous avez, comme toujours, mis le doigt sur la raison essentielle de cette réalisation Michel : le livre électronique. Et une bibliothèque d'ebooks qui m'assure la majorité des livres lus, aimés et gardés "au cas où, pour les relire peut-être un jour", sans que ce jour se profile jamais... et donc qui me "rassure". D'où, des piles et des piles de livres papier, lus, stockés sur la liseuse et donc devenus franchement encombrants. Où les donner ? La bibliothèque locale n'en veut pas, les salles de ventes les refusent, la maison de retraite est saturée et personne ne les lit, je n'ai pas de Gibert à proximité et pas la moindre envie de me lancer dans le commerce électronique à 0.01 le livre comme on en trouve d'excellents sur amazon, chez
      RecycLivre...
      Donc si les "touristes" qui viennent à la plage ont envie de lire, pourquoi ne pas leur offrir ces livres ??? Je vous avoue que je serais contente d'être "pillée", cela voudrait dire qu'il y a, parmi les adeptes du rissolage estival, des lecteurs, quel bonheur !!! Si, par chance quelques uns posent aussi un livre, ayant envie de jouer "l'échange", ce sera encore plus réjouissant.
      Sinon ?? Eh bien je rechargerai le carrelet jusqu'à épuisement des stocks qui, croyez-moi, vont tenir longtemps !! Et si je les épuise, mes "grillades d'été" se révélant accros à la lecture ?? Alors je saurais que je peux faire appel à vous !! Car j'aurai alors une belle ancienneté et mon carrelet aura fait ses preuves !!!
      Quant à ma reconversion, elle sera plutôt en "crieur public", sur la place du marché, mon seul souci étant d'apprendre à battre le tambour !!

      Supprimer
  7. Charmant carrelet-bibliothèque ouvert à tous. Quelle bonne idée Michelaise.
    Je suis sûre qu´il trouvera clientèle.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas, à défaut de lecteurs, il trouve des admirateurs au moins en tant que carrelet

      Supprimer
  8. Superbe idée, très couleur locale. Le top: s'installer dans le filet-hamac pour déguster sa lecture! Je crois qu'en Allemagne ce sont des cabines téléphoniques désaffectées que l'on utilise ainsi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Noune, il faut que tu sois ma première pilleuse, je compte sur toi pour venir régulièrement te servir !!! Pour le moment je n'ai mis que peu de livres pour voir comment cela démarre, mais j'en rajouterai régulièrement ! Mon carrelet t'attend !

      Supprimer
  9. Michel de Lyon9 juin 2014 à 13:32

    Quels arguments... Vous aimerez être pillée... pourquoi pas après tout... tant de grandeur d'âme étonne de nos jours ! En ce qui concerne le livre électronique je pense qu'il y a un loup juridique dont on ne parle pas trop. L'avanie arrivée à un professeur américain partant faire des conférences à Singapour et qui s'est vu dépourvu de toute sa bibliothèque pour la simple raison qu'il n'était pas sur le territoire américain à permis de découvrir le loup. Ce qu'on achèterait sur internet en termes de version électronique des livres, ne serait que des 'droits d'utilisation'. Ce qui veut dire que les A...z... et autres A.p.. font en sorte que ces livres ne soient ni cessibles, ni prêtables et donc sortent du domaine d'un héritage éventuel. Voir à ce sujet la facturation (normale d'un livre vendu) qui a été recréditée à l'insu des utilisateurs après destruction 'à leur insu' du livre dans leurs lecteurs A..z... (pour des raisons de droits d'auteur) ! Certes la morale commerciale est sauve, mais cela démontre que ces fournisseurs ont beaucoup plus de droits sur ce qu'ils nous vendent (!) que ce qu'ils veulent bien nous dire. D'autre part, le statut de ces multinationales (et leurs particularités fiscales) qui font tout pour éliminer la concurrence et donc tuer nos libraires fait que je me tiens très loin d'eux....
    Vous savez tout.... Bonne semaine !

    RépondreSupprimer
  10. Oh que oui, il y aurait beaucoup à dire sur la moralité du marché du livre électronique, pire qu'un loup, une horde !! Au point que vous avez un mal de chien à récupérer les livres que vous avez achetés, chargés dans votre liseuse... puis, ayant perdu la liseuse, que vous souhaitez récupérer chez le vendeur F..C !! Et, de toutes façons, si vous avez acheté chez F..C, vos livres électroniques, en format epub, ne sont pas compatibles avec d'autres formats, par exemple mobi... or, vous pouvez être amené à changer de liseuse. Même pas moyen de prêter à Alter les livres que j'achète !!
    Quant au prêt, avec destruction automatique du livre, ça flanque le bourdon ! Bref, ce n'est pas, loin de là, le monde des bisounours, selon la triste expression consacrée. Pourtant, je vous assure, que j'ai appris à m'en débrouiller. Sans pour autant tuer les libraires auxquels j'achète encore quantité de livres, différents, illustrés, d'art ou de BD !

    RépondreSupprimer
  11. Une sacrée bonne idée !!! Dommage ce n'est pas encore venu jusqu'ici !!!

    RépondreSupprimer
  12. Quelle magnifique idée ce carrelet ! C’est comme un rêve réalisé !
    Si je comprends bien les portes donnent sur la rue, et il y a surement une petite affiche, une indication à son utilité, une invitation à son utilisation. J’adore.
    Ah le livre électronique ! Pourtant si froid, pas de page à tourner, pas de belle couverture, ni de beaux signets-souvenirs à insérer dedans mais pourtant si pratique en voyage ! Mon Kindle c’est ma bibliothèque de poche ; en train, en avion elle me suit partout, évolue constamment : comment ai-je pu m’en passer ? Quant aux soucis de formats de fichiers, de copie ou bien de cessibilité, cela prête à sourire, je m’en excuse: Décalage intergénérationnel entre les utilisateurs du carrelet et ceux du lecteur électronique … ne serait-ce pas juste un problème de formation à l’informatique ? Qu’importe ! un de ces jours j’espère bien passer par Meschers, pour y glisser quelques tomes…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que vous en profiterez pour sonner et venir partager nos impressions de lecteurs numériques ... et de blogueurs invétérés. Et que vous ne vous moquerez pas de mes oliviers !!!
      PS on peut mettre une belle couverture en cuir à son ebook !!
      re PS pas facile d'expliquer en clair comment il faut se débrouiller avec les formats et autres DRM, mais vous savez sans doute cela par cœur !!! N'hésitez à m'envoyer un mail à ce sujet.

      Supprimer
  13. Madeleine et Pascal m'ont guidé vers votre blog pour découvrir ce magnifique petit carrelet, mais je ne peux m'empêcher de vous laisser un petit commentaire car votre idée est vraiment excellente ! J'espère de tout cœur que les passants en prendront soin...

    Ophélie et Thomas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci les enfants, vous viendrez je l'espère l'admirer de visu ... et j'espère que l'été ne sera pas fatal à mon lib(v)re carrelet !!

      Supprimer
  14. Bravo pour cette belle initiative!
    J'adorerais faire la même chose chez moi (à Avignon) mais je ne peux le faire sans empiéter sur l'espace public. Dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage en effet car, sincèrement, c'est très valorisant ! Merci de votre commentaire Blandine !

      Supprimer
  15. francoise.nauguet@orange.fr5 février 2015 à 19:10

    n
    Je cherche des livres sur le carrelet merci d avance

    RépondreSupprimer
  16. francoise.nauguet@orange.fr5 février 2015 à 19:12

    Je cherche des livres sur le carrelet d avance merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée, il n'y a pas souvent dans mon carrelet à livres. Mais vous trouverez cela sans problème dans les librairies locales. Je pense que les éditions du Croit Vif de Saintes, doient en avoir publié.

      Supprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL

3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Enfin cliquer sur Publier

Le message sera publié après modération.

Voilà : c'est fait.
Et d'avance, MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...